Cultures et confiture

La culture sous toutes ses formes, un brin d'actu et un peu de pep's ! **********************************************************************

28 octobre 2006

Atget, l'art du détail

Atget_Portrait

  Eugène Atget est né en 1827.
  A cette époque, Balzac cogite sur son premier roman
(Les Chouans), Baudelaire est un gamin de Paris, Victor Hugo écrit Cromwell, dont la préface servira de Manifeste au mouvement romantique. Autant dire qu'il se passe des choses, dans cette France de 1827, et qu'elles ne ressemblent pas des masses à celles d'aujourd'hui...
  Pour tout dire : Haussmann n'avait pas encore bricolé les rues de la capitale, pour les rendre plus commodes en cas de recours aux canons.

  A cette époque, donc, Atget découvre le monde en commençant par Libourne - il faut bien commencer quelque part. Très vite orphelin, il est élevé par ses grands-parents, s'échappe bientôt en devenant mousse dans la Marine marchande, et navigue, jusqu'en 1877, sur un navire des lignes africaines.
Après cela, impossible de rester cloîtré en Gironde. Il faut tenter l'abordage de Paris, au moins !

  Car le jeune homme est artiste. Après avoir accompli ses figures imposées (service militaire), il se présente au concours du Conservatoire. Echec. Re-tentative. Succès. S'ensuivent quinze années de petits rôles, sans grand triomphe, sans déshonneur. Mais sa qualité est ailleurs.

  Bingo : c'est la photo !

  Dès lors, Atget se consacre totalement à sa passion. Il photographie, tout, tout le temps, à chaque instant du jour. Ses travaux doivent au départ servir de support documentaire à des peintres et architectes, ils deviennent le témoignage d'un monde qui disparaît. Et a fait plus que disaparaître, depuis.

Atget_2  Paris et sa région passent sous la loupe de sa pupille. Versailles, St-Cloud, Arcueil, Montmartre, Paris, les gens, la rue, les petits commerces invisibles vingt ans plus tard, les musiciens de rue fagotés en croque-mort, les corsets précieux exposés en vitrine.
Tout, pourvu qu'un détail attire l'oeil. Pourvu que le microscopique, éventuellement peu intéressant, saute au regard comme une évidence.

                                                                                                 Atget

  Cet après-midi à Paris, au 5 rue Debeylleme (3e), la galerie Karsten Greve présente 49 tirages d'Eugène Atget, issus du prestigieux MoMA de New-York. Et vous avez de la chance : l'exposition dure jusqu'au 13 janvier 2007.

  Alors si vous avez la flemme de traverser le périph' pour prendre l'air à St Cloud, allez voir du côté d'Atget. ll vous montrera ce que nos yeux et nos engins modernes ont souvent du mal à saisir : des arbres vivants, perlés de feuilles, de lumière et de vent.

Galerie Karsten Greve
5, rue Debeylleme (3e)
Du mardi au samedi, de 11 à 19h.
01-12-77-19-37

Posté par GinaFizz à 17:17 - Coups d'oeil - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire