Cultures et confiture

La culture sous toutes ses formes, un brin d'actu et un peu de pep's ! **********************************************************************

18 février 2008

Juno, oui oui !

juno_poster2_big_1_

Il en va des comédies comme de chaque chose dans la vie : certaines surfent sur la lourdeur et d'autres, plus fines mouches, ont la séduction de la rareté.

A n'en pas douter, JUNO (de Jason Reitman) fait partie de cette dernière catégorie. A vue de nez ? L'histoire d'une gamine, un peu fantasque, qui se retrouve enceinte à 16 ans. Lycée, tourments, dénouement. Rideau.
Sauf que la demoiselle a de l'humour, de l'esprit, une originalité futée qui la rend attachante après trois minutes douze de pellicule
. Juno observe à fond, comprend pas mal, adore le rock et s'exprime avec la grâce d'une charretière punk. Manque de bol, bébé s'annonce. Pas simple, quand on est encore au lycée et tout juste attirée par le sexe opposé.

Pour le reste ? Il est question d'adoption par un couple problématique, d'amitié grunge avec le père adoptant, de questionnements adolescents, d'avortement, de parents tolérants, de choix, d'amour, et aussi, d'un téléphone hamburger.

Evidemment, Ellen Page incarne à merveille cette délicieuse brunette. Mais elle est bien entourée : Michael Cera est parfait en jeune père fondant de balourdise, accro à Juno, au footing et aux tic tac. Quant à Jennifer Garner, elle figure à merveille les affres de la femme en mal d'enfant - un brin névrosée sur les bords, rions un peu.

On en sort amusé, charmé et durablement touché. Pas mal, pour une comédie.

Posté par GinaFizz à 21:08 - Coups d'oeil - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire