Cultures et confiture

La culture sous toutes ses formes, un brin d'actu et un peu de pep's ! **********************************************************************

16 juin 2009

Lire et relire

R_N_poster_1_

Comme beaucoup de collégiens, j'ai découvert Le Rouge et le Noir de Stendhal à 14 ans. A l'époque, le professeur de français avait eu le courage (que dis-je, l'audace !) de s'adresser à la classe : "Soyez francs : qui a lu ce livre en entier ?". Moment de vérité, trente gamins figés.
En réponse, quatre mains se levèrent timidement dans les rangs. Cruel métier que celui d'enseignant ! Parmi ces braves élèves, dociles et laborieux, figurait l'auteur de ces lignes. J'étais studieuse, bien sûr, mais surtout, avant tout, par dessus tout, la littérature faisait ma JOIE. Zola, Balzac, Flaubert, Emily Brontë et désormais Stendhal, me révélaient la vie sous un jour passionnant. Une vie troublante, ténébreuse, pleine de secrets d'alcôves, d'hommes et de femmes éperdus ou batailleurs, un univers de pensées grisantes, stimulantes.

A 14 ans, j'étais perdue. 
Donc, je ne me suis jamais arrêtée.

Cette première lecture du Rouge et le Noir m'a laissé des souvenirs séduisants, ambigus, dangereux. Parfait résumé de ce Julien Sorel que je me plais à imaginer sous les traits de Gérard Philipe. Une scène de conquête amoureuse estivale et nocturne, la main accordée par Mme de Rênal. La passion pour Bonaparte, à l'insu de tous. Un dénouement fracassant, après avoir réduit les coeurs en charpille.
Des souvenirs vagues. Plutôt des impressions.

Aujourd'hui, j'ai le double de mon âge d'alors. J'ai repris le texte de Stendhal en vieil ami, acquis pour la vie et cependant négligé. Quatorze ans de silence. Il a vécu, moi aussi. L'un sans l'autre. Au lieu de m'en punir, ce livre de poche jauni que je tiens de ma mère m'en a récompensée. Ce qu'il s'est passé ? J'ai compris. Tout ? Non. Mais mieux. Infiniment mieux. Avec mes tristesses, mes bonheurs, mes découvertes, mon indépendance, mes envies, j'ai compris cet espace essentiel, blotti entre les lignes.
Un regard adulte ? Pourquoi pas. Mais cela ne suffit pas. J'ai compris ce que mon passé, plus dodu aujourd'hui qu'hier, souhaitait que je comprenne.

Rendez-vous dans quatorze ans ?

Posté par GinaFizz à 14:11 - Séquence Livres - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Oh, je ne l'ai jamais lu, il faut absolument que je rattrape cela ! Je suis en train de lire des classiques en ce moment, ça tombe bien

    Posté par Poleen, 22 juin 2009 à 11:21
  • Bonjour Poleen !
    Je te le conseille chaudement, c'est une merveille. Je regrette de l'avoir déjà terminé.

    Posté par GinaFizz, 22 juin 2009 à 17:59

Poster un commentaire